Amicale de l’Offshore Pétrolier

Accueil > Médias > Le Pélican > LE PELICAN N°78

lundi 22 janvier 2018, par Patrick Braire

LE PELICAN N°78

ÉTÉ 2017

CHERS AMIS DE L’A.O.P. ET AUTRES LECTEURS,

Le voici ce Pélican que vous attendiez depuis Janvier et qui va vous apporter de l’air marin, à vous qui aimez la mer et l’aventure ;en effet vous y trouverez la fin de l’histoire de la construction "offshore" des digues de Cherbourg, le récit de sauts à l’élastique d’un de nos adhérents un peu fou, la présentation de la Société DCNS Energies établie à Brest et développant toutes sortes d’études et de projets d’EMR pour la production d’électricité à partir des Energies Marines Renouvelables, l’histoire des aventuriers de l’or noir offshore au Gabon, l’histoire du ballon dirigeable DIXMUDE piloté par un officier de marine précurseur de l’ aéronavale Française, mais aussi un petit tour à terre avec le récit du voyage Entrepose à Poitiers.

Votre lecture vous fera donc naviguer en mer, voler dans les airs et circuler à terre. Chacun de ces articles devrait faire revivre en votre mémoire, à chacun d’entre vous, des situations que vous avez vécues, ou peut être au contraire attiser en vous des désirs de projets encore à réaliser ; voilà donc des sources possibles d’inspiration pour les articles que vous nous adresserez bientôt pour les prochains Pélicans.
- Pour votre serviteur par exemple, Cherbourg évoquera le lieu de fabrication d’une plateforme pétrolière destinée à la côte d’ivoire, projet que j’y ai dirigé avec de nombreuses péripéties ;
- Le saut à l’élastique de notre ami Michel Beaulieu évoque pour moi une folie du passé quand habitant en Norvège, le "fall dive" me rappelant mon récent passé de parachutiste militaire, m’attirait vers les falaises des fjords du Prykestollen ou d’Andalsnes où les sauts m’impressionnaient d’autant plus qu’ils devinrent interdits.
- La DCNS à Brest évoque la Compagnie de Protection de Défense de la base de sous-marins, qui était mon affectation d’officier de réserve fusilier marin me prenant 2 semaines tous les 2 ans, qu’ETPM offrait de bon cœur à la Marine Française.
- L’or noir offshore Gabon évoque pour moi les multiples anecdotes de ma vie professionnelle et familiale dans ce pays très attachant.
- Pour Poitiers je sèche un peu, mais me dis que les voyageurs d’Entrepose ont tant apprécié que j’en ferai une escale prochaine sur la route de la Bretagne,d’autant plus que le résumé de ce voyage nous montre de belles options touristiques dans cette région.
- Pour Paimpol, l’Ecole de de la ‘‘Marmar’’, ils sont quelques uns parmi vous qui vous êtes préparés aux métiers de la mer, et avez commandé des barges ou autres navires de construction, et avez donc de belles histoires à nous raconter.

Bref, tous, nous pouvons partager quelques anecdotes ou expériences variées qui rendront nos publications plus attrayantes, je remercie ceux qui l’ont déjà fait, mais comme nous sommes près de 250 adhérents, ce sont de vraies mines qui sommeillent en vous tous et qui ne demandent qu’à être par vous même exploitées en prenant la plume.
Vos idées et recommandations nous sont nécessaires et seront toujours appréciées par le bureau de l’A.O.P. qui n’a d’objectif que vous satisfaire.

Bonne lecture à vous tous auxquels l’AOP souhaite un très bon été.

Jean-Marie DELAPORTE