Amicale de l’Offshore Pétrolier

Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Visite aux chantiers STX de St NAZAIRE

Visite aux chantiers STX de St NAZAIRE

Par une équipe de l’AOP le 13 Mars 2014

vendredi 23 mai 2014, par Raphaël Devillers

Chacun d’entre nous est intéressé par la construction navale qui fait appel à de nombreuses spécialités techniques et à des technologies ultramodernes également utilisées pour la construction des plateformes de l’offshore pétrolier, qu’elles soient fixes ou flottantes, purement gazières ou pétrolières ou bien encore teintées des deux comme dans bien des cas.

Cap au 270 depuis Paris…

La route est belle et le temps fort clément en ce matin clair qui nous même vers l’estuaire de la Loire. Tout au bout, nos pensées sont verrouillées sur les ombres du pont de St-Nazaire, autre œuvre XXL dont les contours se fondent avec ceux de ces navires de rêve dont les « Chantiers » ont si souvent empli nos têtes.

Pour le moment, Jean-Marie et moi-même sommes encore accaparés par le petit café-croissant avalé un peu vite à la porte Maillot avant d’enquiller l’A10. Quelque part devant nous, au plus près de l’aube, Patrick Braire et Philippe Gros ont déjà ouvert la route... Chacun d’entre nous est intéressé par la construction navale qui fait appel à de nombreuses spécialités techniques et à des technologies ultramodernes également utilisées pour la construction des plateformes de l’offshore pétrolier, qu’elles soient fixes ou flottantes, purement gazières ou pétrolières ou bien encore teintées des deux comme dans bien des cas...

Touchés par ce virus et invités par Sébastien KULESZA, cette petite mais éminente équipe de l’AOP s’est intéressée à ce que STX visait comme marché de l’Offshore Pétrolier ou apparenté, segment d’activités appelé "Offshore Energy Business Unit".

Pour autant, nous ne saurions oublier quelques détours, aussi cette première journée nous verra-t-elle regrouper nos forces pour déjeuner aux portes des marais de Brière ou nous attend cette belle Auberge BRECA : Blottie au fond de son anse paisible et verdoyante, elle nous a offert l’accueil de son troupeau d’oies et de canards tranquilles avant le plaisir d’un repas fort pourvu de spécialités goûteuses.

Et pour couronner ce passage reposant, Patrick, en bon Guérandais, ne peut résister à l’envie d’une ballade en « plate » sur ce marais égayé par le seul chant des oiseaux, ce que nous partageons volontiers avant de reprendre la route vers La Baule ou nous nous installons pour terminer cette étape.

Au petit matin, le soleil finit d’éveiller la ville pendant que nous finissons nos petits déjeuners et que Jean-Marie, accaparé par son téléphone, bat le pavé de ce sympathique établissement thalasso. Puis, après avoir avalé la route qui nous ramène à Saint-Nazaire et quelque peu erré dans ce vaste périmètre portuaire malgré un GPS bavard, nous avons fini par trouver la porte n°17 pour apercevoir la silhouette familière de Sébastien.

Petit instant de patience encore, dans ce hall bardé de maquettes évocatrices et ou le temps s’arrête un instant en attendant de franchir les habituelles formalités d’accès du site.

Petit café d’accueil ensuite, presque gourmand, et après avoir rapidement mais chaleureusement échangé nos souvenirs nous entamons un petit tour de présentations respectives des participants et l’exposé des consignes de sécurité que nous devrons respecter au cours de notre visite, puis nous entrons dans le vif du sujet du jour : STX... le fond du sujet de notre visite fait rapidement surface !

JPEG - 142.7 ko
Equipe STX / AOP au rapport

STX, dont Sébastien nous dresse un portrait industriel complet des capacités et du savoir-faire ainsi que d’une évocation de ses ambitions d’évolution sur ce site prestigieux ou le traditionnel ne cède en rien au modernisme de rigueur des navires militaires de dernière génération... fussent-ils destinés à la turbulente Fédération de Russie.

JPEG - 70.1 ko
Capture Site internet STX

Vient ensuite le tour du côté « renouvelable » des Énergies avec l’évocation des structures nécessaires au développement de l’éolien offshore dont L’État Français, à travers EDF, vient de décider récemment de l’installation au large de nos côtes après les essais grandeur nature des Hydroliennes qui seront immergées dans les zones de courants marins des Côtes du Nord.

Nous avons noté dans les références présentées la construction de la plateforme Semi-submersible KOSMOS en 1981, du pont d’un rig SEDCO en 1999) et la fabrication en cours en Mars 2014 pour Saipem d’un module additionnel de 350 tonnes destiné au FPSO « GIRASSOL » ; mais surtout puisqu’en cours de fabrication, le Jacket, les piles et le pont d’une plateforme offshore dévolue à une sous-station électrique du champ éolien de WESTERMOST ROUGH pour la Société DONG Energy A/S (Danemark).

Le site offshore de la ferme éolienne WESTERMOST Rough sera situé à 8 km au large de la côte est de Tunstall / Holderness (East Yorkshire), à environ 25 km au nord de la pointe de SPURN et proche de l’estuaire de la rivière Humber. La connexion au réseau terrestre de transport d’électricité est prévue à la sous-station de Staithes à Salt End. Le parc éolien comprendra 35 turbines Siemens 6 MW – (c’est la première fois dans le monde que ces turbines seront utilisées sur une grande échelle). Le parc éolien aura à terme une capacité électrique potentielle de 245 mégawatts. La construction offshore va commencer dans la première moitié de 2014 et le parc éolien devrait être pleinement mis en service au premier semestre 2015. (Source DONG)

Visite Chantiers STX (01) {JPEG}

Ce secteur d’activités est encore marginal pour STX, et se développe de façon ponctuelle et donc intermittente, néanmoins, du fait du développement en Europe des systèmes d’exploitation d’énergies renouvelables un créneau industriel se profile à l’horizon pour STX qui a déjà signé des contrats de partenariat avec les "Éoliens".

Ce créneau pourrait générer dans un futur proche une activité parallèle à la construction navale et encore plus proche des techniques de fabrication de l’Offshore Pétrolier que ne le sont celles de construction navale de haute valeur ajoutée que produit STX, héritier de DUBIGEON et des CHANTIERS DE L’ATLANTIQUE.

Visite Chantiers STX (02) {JPEG}

Il n’est donc pas surprenant de retrouver dans les équipes de production ou de management de STX des personnes ayant travaillé avec nous dans l’Offshore Pétrolier et sous d’autres horizons, tel que notre hôte, Sébastien KULESZA ayant œuvré plusieurs mois chez STOLT Offshore sur le projet « Burullus » dirigé par Jean-Marie Delaporte en Égypte.

Visite Chantiers STX (03) {JPEG}

A l’heure où ce grand chantier naval affirme sa compétence à l’international avec les fabuleux contrats en cours de trois paquebots, deux navires de guerre, un Ferry-boat, le marché de l’énergie offshore est un heureux complément visé par STX, où l’expérience des Compagnies pétrolières et de leur sous traitants sera bien utile"...

Autant de développements qui pourront/devront faire appel tant au savoir faire éprouvé de nos entreprises françaises de l’offshore parapétrolier que des sites de fabrication onshore proches de ces chantiers maritimes et capables de les alimenter en structures gigantesques dont elles ont besoin. Une synergie justifiée autant que nécessaire dans ce domaine ou les économies sont de mise mais où l’on voit souvent une décision « européenne » prendre le pas sur les réelles capacités locales.

Car tant pour STX que l’AOP, au-delà de la dimension maritime commune aux domaines du pétrole et de ces énergies renouvelables d’origine marine ce qui ressort clairement de cette rencontre, c’est bien la perception d’une différence évidente de culture entre le pur naval et l’offshore, tant par leurs exploitations propres que par les normes, codes, stratégies et logistiques qu’ils ont suscité. Dans ce sens, l’Amicale de l’Offshore restera disponible pour apporter en tant que de besoin les compétences, connaissances et expériences de ses membres pour peu que STX en manifeste l’intérêt.

Longtemps cantonné au naval, et malgré le savoir faire spécifique de son expérience dans les structures de grandes dimensions, il semble que STX devrait avoir besoin du savoir faire des opérateurs parapétroliers français et leurs partenaires d’ingénierie pour aborder avec eux une stratégie propre aux économies que recherche actuellement le secteur des énergies nouvelles au sein duquel précisément STX accroit sa place.

JPEG - 64.7 ko
Eolienne offshore Haliade™ 150-6MW sur le site de Belwind, Belgique
La plus grande éolienne offshore installée du monde

Pour terminer, il reste à évoquer le sympathique repas partagé au restaurant d’entreprise sur l’initiative de Sébastien, accompagné en cette occasion de quelques collègues dévoués au développement de ces activités nouvelles des énergies marines STX, Eric DECLE, Arnaud SALOU, Matthieu GELEBART et Eric CACHEUX (ex SONAMET Lobito) et dont les connaissances du milieu de l’offshore, bien que proches de leur activité récurrente ont encore besoin de s’étoffer à l’aune de leurs expériences. Nous nous sommes quittés après ce bref mais chaleureux moment pour entamer la visite du site avec notre guide.

Visite partielle, bien que les ateliers soient tous visitables à toute heure, modulo les EPI appropriés et les cheminements sécurisés. Nous avons concentré le temps de notre visite aux nouvelles réalisations « Énergie offshore » dont WESTERMOST ROUGH en phase terminale de réception que nous avons pu approcher. Le module Girassol Girri était inaccessible car en phase grenaillage.

Nous avons aussi vu l’immanquable soit « la ligne automatisée des panneaux plans » et « l’atelier de préfabrication 180 tonnes » ainsi que la forme de montage de 900m en 2x450m de profondeurs différentes et d’y entrapercevoir les constructions navales en cours dont le pont-portique de 1400 tonnes est à l’aube de sa mise en service ou encore celles, en cours d’armement et quasi terminées, amarrées dans les darses du port. Pas de photos non plus pour respecter les consignes, mais quelques illustrations venues du domaine public étaieront quelque peu cette visite que nous souhaitons renouveler prochainement en l’ouvrant à nos adhérents.

Un grand merci encore à notre hôte.


Et pour ceux que l’actualité intéresse, cliquez pour voir le dernier film institutionnel de STX mentionnant les derniers projets !

Portfolio