Amicale de l’Offshore Pétrolier

Accueil > Actualités > Toutes nos actualités > Un hélicoptère Super Puma s’écrase

Un hélicoptère Super Puma s’écrase

vendredi 10 juin 2016, par Tommaso BRACCO

Un hélicoptère faisant la navette avec une plateforme pétrolière en mer du Nord s’est écrasé le vendredi 29 avril près de Bergen, en Norvège. 13 personnes se trouvaient à bord. Il n’y a pas de survivants.

Le crash s’est produit près de la petite île de Tyrøy dans la région de Bergen, la deuxième ville du pays. L’hélicoptère, un Eurocopter EC225, transportait onze passagers et deux membres d’équipage et revenait de la plate-forme pétrolière Gullfaks B exploitée par Statoil, dont la production a été interrompue pour une durée indéterminée.

Il appartenait à la compagnie CHC Helicopter, propriété du fonds d’investissement américain First Reserve.

L’autorité civile norvégienne a requis, à titre de mesure de précaution habituelle, l’interdiction de vol des hélicoptères de type Eurocopter EC225, aujourd’hui rebaptisés Airbus Helicopters H225 Super Puma, le modèle impliqué dans l’accident. Son homologue britannique a pris la même décision, mais en France, un porte-parole de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a jugé qu’il était encore trop tôt pour se prononcer, notant que ce type d’hélicoptères était principalement employé pour des usages militaires.

Le Super Puma a déjà connu des problèmes en 2012, a précisé l’aviation civile norvégienne dans un communiqué, précisant que des « erreurs dans la boîte de transmission principale » avaient été identifiées, mais qu’Airbus Helicopters avait depuis intégré une modification approuvée par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (Easa).

Le dernier crash d’un hélicoptère utilisé par l’industrie pétrolière norvégienne remonte à 1997. Il s’agissait déjà d’un Super Puma et 12 personnes avaient trouvé la mort, selon le site internet du bureau norvégien d’enquêtes sur les accidents.

PDF - 289.2 ko
Accident d’hélicoptère
Catégories
Thèmes