Amicale de l’Offshore Pétrolier

Accueil > Médias > Revues de presse > CGGVeritas prévoit une bonne année 2012

mercredi 7 mars 2012, par Raphaël Devillers

CGGVeritas prévoit une bonne année 2012

JPEG - 74.3 ko
Oceanic Sirius

La fin de l’année 2011 de CGGVeritas aura été bonne, à l’image de la reprise du secteur pétrolier qui s’est amorcé au second semestre. Au dernier trimestre, le chiffre d’affaires du groupe de géophysique frenco-américain a atteint 906 millions de dollars et le résultat opérationnel 71 millions de dollars.

Sur l’ensemble de l’année 2011, CGGVeritas affiche un chiffre d’affaires de 3.2 milliards de dollars, en hausse de 10% par rapport à 2010 et un résultat opérationnel de 208 millions de dollars. La branche spécialisé dans les équipements d’acquisition sismiques Sercel a fortement progressé et dégagé une marge opérationnelle de 31%. Les Services sont à l’équilibre dans un marché encore surcapacitaire en marine. « En 2011, notre plan de performance et notamment la modernisation de la flotte a commencé à porter ses effets dès le second semestre. Dans un environnement de prix toujours très bas en marine, et alors que les conditions de marché étaient rendues difficiles par les événements du Printemps Arabe et par la lenteur de la reprise de l’activité dans le Golfe du Mexique, le groupe a réussi à générer cette année un cash flow libre élevé et significativement au-dessus de l’objectif sur lequel nous nous étions engagés », se félicite Jean-Georges Malcor, directeur général de CGGVeritas.

La croissance de retour en 2012

Après une année 2011 de transition, CGGVeritas annonce des perspectives plus réjouissantes pour l’année en cours. « En 2012, dans un contexte de prix du baril soutenu, les budgets d’exploration et de production devraient à nouveau croître. Nous nous attendons à une demande en augmentation pour les technologies et les solutions de haut de gamme, ce qui devrait favoriser l’ensemble de nos activités et renforcer encore le succès de nos offres différenciantes telles que Broadseis. Sercel devrait continuer son excellent parcours et les Services devraient s’améliorer significativement sous le double effet de la mise en oeuvre de notre plan de performance et de la remontée progressive des prix en marine. La progression continue de notre positionnement vers le haut de gamme et notre différenciation technologique devraient nous permettre, dès cette année, de tirer pleinement parti de l’amélioration attendue des conditions du marché sismique et d’entamer un nouveau parcours de croissance et de renforcement de nos performances industrielles et financières », espère le patron du groupe.

Le secteur marine devrait repartir à la hausse

Le secteur « marine », un peu à la traîne en 2011 en raison d’une surcapacité de navires, devrait bien remonter dans les mois à venir. « Les dépenses d’exploration-production devraient continuer à croître en 2012 et ainsi permettre au marché sismique de progressivement absorber la surcapacité marine, ce qui devrait entrainer une amélioration des prix en cours d’année. Sur la base d’une demande globale en augmentation et d’une hausse progressive des prix et des taux d’utilisation en marine à partir du deuxième trimestre, l’année 2012 devrait être une année de croissance et de meilleure performance pour l’ensemble des activités du Groupe. Le chiffre d’affaires est attendu en hausse de 10% à 15%, en ligne avec l’augmentation des budgets d’Exploration-Production ».